Prochaine leçon pour Sébastien Bedoret : la terre !

Volgende les voor Sébastien Bedoret: rijden op onverhard!
Volgende les voor Sébastien Bedoret: rijden op onverhard!

Volgende les voor Sébastien Bedoret: rijden op onverhard!

15. 5. 2018

Derde in Tielt en dan in de top-5 in Namen, Sébastien en Thomas hebben al bewezen dat deze voorzichtige aanpak uiteindelijk toch zijn vruchten kan afwerpen.

Mardi 15 mai 2018 — Pour Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq, la saison 2018 est avant tout une année d’apprentissage. Celui de la catégorie R5, celui du statut d’équipage officiel ŠKODA Belgique aussi. Dans quelques jours, c’est une autre nouveauté qui attend le jeune duo.

« Jamais encore je n’ai roulé au Sezoens Rally, qui est l’unique épreuve du Championnat de Belgique que je dois encore découvrir », explique le pilote de la ŠKODA FABIA R5 de l’équipe Pevatec. « Or, tout le monde sait que le Sezoens est une épreuve à part, avec de grosses portions de terre. Pour moi, ce sera tout nouveau ! »

« Non seulement les concurrents évoluent sur une terre particulière, faite de petites billes, mais en plus ils le font avec des pneus slicks, prévus pour l’asphalte », insiste Freddy Loix, le coach de Sébastien et Thomas. « Le plus souvent, on voit donc des pilotes très expérimentés jouer les premiers rôles et faire la différence d’entrée. Autant dire que ce n’est pas du tout ce qu’on demandera à Sébastien ici ! Comme c’était le cas au TAC Rally et au Rallye de Wallonie, je leur ai dit de débuter calmement et d’hausser progressivement le rythme. Les kilomètres accumulés sur la terre seront cruciaux à l’avenir ! Par contre, dans les étapes spéciales où il n’y a pas de terre, Sébastien pourra mettre en application tout ce qu’il a appris jusqu’ici. »

Troisièmes à Tielt puis dans le top 5 à Namur, Sébastien et Thomas ont prouvé que cette approche prudente pouvait aussi porter ses fruits au terme du rallye. « Tout en sachant qu’ici je n’aurai pas eu l’occasion de faire des tests sur cette surface nouvelle pour moi », précise toutefois Sébastien. « Je m’attends donc à perdre vraiment beaucoup de temps durant la première boucle car il me faudra tout d’abord comprendre comment fonctionne ma ŠKODA FABIA R5 sur la terre. Et le résultat ne sera pas l’objectif, une fois de plus. Si ça vient, ce sera un bonus, mais je ne prendrai pas de risques inutiles pour ça. »

À défaut de tests avant le rallye, Sébastien et Thomas ont partagé quelques temps forts pour renforcer encore leur cohésion. « Nous avons intégré l’équipe ŠKODA Belgique lors des Air Games, un parcours sportif avec de nombreuses difficultés sur des structures gonflables », se marre Thomas. « Et, le même jour, nous avons rejoint Mariembourg où, avec certaines personnes clés de notre entourage, nous avons disputé une course d’endurance de karting. Nous nous sommes super bien amusés… et nous avons gagné notre catégorie. Ce sera différent au Sezoens Rally, mais je peux vous dire que mentalement et moralement nous sommes prêts à affronter ce nouveau défi ! »

Le départ du rallye sera donné samedi matin à 7h45, depuis le podium de la place de l’église de Bocholt, pour un total de 15 étapes spéciales, soit plus de 162 km chronométrés. Le podium final est programmé au cœur de la ville limbourgeoise à 20h28. Catherine Van Geel PR Manager D'Ieteren NV

Recentste nieuwsberichten

Alle nieuwsberichten